Comptes à l'étranger et Néobanques

Comptes à l’étranger et Néobanques

Les banques en ligne et les Néobanques prospèrent ces derniers mois et pour cause : ouverture de compte facile et rapide, gestion simple, applications dédiées et des frais souvent très bas.

Il ne faut cependant pas oublier que tous les revenus détenus à l’étranger doivent être déclarés à l’administration fiscale française et peuvent également présenter certaines limites :

  • Impossibilité d’échanger avec un être humain devant soi en cas de problème car absence d’agences physiques.
  • Déficit de services : pas de dépôt de chèque, ni espèce; possibilité réduite ou impossible de contracter un crédit ; Pas de chéquier…
  • IBAN étranger si la neo-banque est domiciliée à l’étranger pouvant rendre les virements compliqués.

D’un autre côté, les néobanques domiciliées à l’étranger doivent être obligatoirement déclarées aux impôts (Suite à une loi sur la fraude fiscale). Une démarche souvent méconnue des utilisateurs de ces services bancaires, qui risquent alors de lourdes sanctions. Si vous ne déclarez pas un de vos comptes à l’étranger, vous risquez une amende de 1 500 € par compte non déclaré.

Si le compte est situé dans un État qui n’a pas conclu avec la France de convention de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales, l’amende sera de 10 000 € par compte.

A noter que la déclaration doit se faire en même temps que la déclaration de revenus.

Contactez un conseiller pour obtenir davantage d’informations.